Qui peut pratiquer ?

Plutôt convaincre que vaincre, sans humilier et en respectant l'intégrité physique de l'un et de l'autre.
La recherche de l'Aïkido est celle de l'équilibre optimum de l'individu par rapport à lui-même, et par rapport à son environnement. Chacun peut se conformer à ses possibilités physiques, le but étant précisément de mieux les connaître. Une telle pratique est donc accessible à tous, hommes ou femme, de l'âge tendre à l'âge mûr.

L'aïkido est une discipline martiale de plus en plus pratiquée par les enfants.
Des clubs d'enfants naissent dans chaque département et voient leur population augmenter chaque année.

"Nous voulons tout simplement participer à l'éducation des enfants par un moyen : l'Aïkido.
C'est une discipline qui nous permet d'aborder certains problèmes éducatifs généraux.
Avec l'Aïkido nous désirons que l'enfant apprenne à agir, créer, montrer, aider, évoluer, organiser et ainsi s'ouvrir à sa propre sensibilité".

Des stages régionaux, nationaux et internationaux leur sont proposés.
L'encadrement est composé de professeurs, d'éducateurs et de médecins.

Une Commission Enfants Jeunes continue ses travaux au sein de l'école des cadres : son but est de former des enseignants  et de promouvoir toutes les activités intéressant les enfants et l'Aïkido.

La Commission Nationale Enfants / Jeunes
L'aïkido expliqué aux parents
Les stages nationaux Enseignants Jeunes

Dans les activités sportives, la compétition oblige à une segmentation des publics par catégorie. Dans l’aïkido, il n’y a pas de compétition, femmes et hommes pratiquent ensemble, passent leur grades ensemble. L’aïkido ne propose pas de pratique féminine spécifique. Fallait-il l’inventer ? Sûrement pas !
Pratiquer l’aïkido ne suppose pas de posséder une force incroyable. Pour faire vite, il s’agit de récupérer  l’énergie de l’attaque de l’adversaire et de la lui resservir.
La plus grande part de l’apprentissage va résider dans cette expertise : être dans le temps de l’attaque, dans son contrôle sans toutefois contraindre. Bien évidemment, les femmes ont leur place dans cette pratique sans aucun aménagement nécessaire. Donc pas de place réservée pour les femmes mais pas de place refusée non plus.
Le principe d’aïkido, par essence même, se trouve à la croisée de ces qualités homme-femme, physiques et mentales. Il exige une nature martiale déterminée et disponible pour rester face au conflit sans toutefois se heurter contre ; une tonicité nécessaire pour prendre acte de cette attaque et une adaptabilité suffisante pour conduire l’adversaire au sol.
De plus, l’art martial en qualité de voie (do) s’appuie sur le postulat de la connaissance de soi. Il nous propose de trouver sa place. Trouver sa place accroît l’estime de soi et estompe le sentiment de péril identitaire. Cette finalité concerne tout pratiquant et éloigne toute tentative de partition homme-femme.
Commission Fédérale Féminines

Marie-Christine VERNE

Toutes les informations sur l'Aïkido et les femmes
La Commission Nationale des Féminines - Sa composition - son rôle - ses objectifs La Cnf, Pourquoi
Activités et stages des féminines
Féminines Actualités et chroniques, photos et videos

Lorsque quelques années de pratique, ainsi que la santé et la passion qui en résultent, s'associent à l'harmonie familiale, la condition d'aïkidoka vétéran s'installe au cœur de l'individu.

Le groupe des vétérans est un exemple pour tous ; en effet il est rassurant de partager une même pratique avec ses aînés.
L'âge, mais surtout les années de pratique induisent tranquillité, disponibilité et modestie. Ces valeurs humaines concourent à la transmission du message de paix que veut véhiculer l'aïkido.
Chaque année, un grand stage réunit à BRAS toutes celles et ceux qui manifestent un appétit inextinguible devant les promesses du lendemain.

L'Aïkido et les séniors débutants

Sport et santé :

Avec le vieillissement de la population, de la prise de conscience de l'intérêt du sport pour la santé et le bien-être des seniors, de nombreuses recherches ont vu le jour.

La H.A.S.(Haute Autorité de Santé) mène actuellement des travaux sur "la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses" dont le sport. Commandés par la direction de la Sécurité Sociale, ces travaux devraient être remis avant l'été.

Les choses bougent aussi du côté du monde du sport sur des problématiques de santé. Le CNOSF (Comité National Olympique du Sport) selon les disciplines : "Il faudrait arriver à prescrire une activité physique comme on prescrit un médicament …".

L'Aïkido s'inscrit très naturellement dans cette démarche. Au-delà de l'aspect purement thérapeutique, il joue un rôle préventif très important et apporte beaucoup de bien être aux "Seniors débutants". On appelle Séniors débutants, tous ceux qui, de 55 à 80 ans…, commencent une activité physique.

En ce sens, ils diffèrent des "vétérans" qui, eux, n'ont jamais cessé de pratiquer.